happy hour bar

Les fêtards de tout poil les connaissent bien car ils font leur bonheur mais est-ce votre cas? Avez-vous déjà entendu parler des happy hour et autres open bar? Le terme “Happy hour” est un anglicisme signifiant littéralement heure heureuse. C’est une période déterminée au cours de laquelle un produit, souvent une boisson, est proposé à un tarif plus avantageux que d’ordinaire. C’est une méthode qui permet d’attirer la clientèle à  un moment où l’établissement est moins fréquenté. L’action consiste généralement à offrir un second produit identique pour chaque produit acheté.

 

Qu’entend-on par Open bar ?

Il s’agit cette fois plutôt d’un système de forfait pour des liquides alcoolisés ou non. Le principe est de pouvoir boire autant de verres que l’on souhaite durant un certain laps de temps à un prix avantageux. Cette pratique vise surtout à cibler les étudiants qui aiment sortir et n’ont pas toujours le budget pour pouvoir payer plusieurs consommations. La technique est principalement utilisée dans les bars et boîtes de nuit où les jeunes représentent la clientèle principale. Proposée au départ dans des grandes villes comme Paris, la technique s’est ensuite étendue pour finalement être interdite. Elle reste néanmoins pratiquée dans les soirées privées telles que les mariages.

 

Interdictions

Les mesures prises par certaines autorités publiques pour lutter contre l’alcool au volant et sur la voie publique, et contre l’alcoolisme en général, ont conduit à limiter les happy hours. C’est ainsi que certains établissement ont étendu le système à un plat ou un dessert, afin de diminuer les risques. Le “binge drinking” et ses conséquences sur l’ordre public n’est pas étranger à cette nouvelle pratique. En 2008, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie a émis, entre autres propositions, l’idée d’interdire les happy hours. Mais malgré la controverse, les happy hours existent encore et attirent toujours la clientèle. Le tout étant de boire avec modération bien sûr!

 

 

Laisser un commentaire